04/10/2020

Road Trip Vers l'Ouest - Sur l'Île - J7

Beau mais frais je m'élance à nouveau pour un grand tour de vélo. Hier j'allais dans le sud de l'île, aujourd'hui ce sera le nord et pour changer je ferai une boucle. Par contre ce qui ne changera pas ce sont les lignes droites, je pense d'ailleurs avoir battu mon record de pédalage en ligne droite avec des sections entre 5km et 15km parfois, souvent en fait, heureusement la route longe parfois les rives de lacs ce qui rompt un peu la monotonie du parcours. 

Partant de Providence Bay je passe rapidement par la ville, enfin le village de Mindemoya, de là bifurquant plein ouest je longerai un peu le lac du même nom pour ensuite repiquer plein nord, là aussi quelques km de courbes le long d'un autre lac, le lac Kagawong, signe aussi de la moitié de parcours pour aujourd'hui et le début de ma plus longue ligne droite jamais faite en vélo. 

Le revêtement de la route est bon, peu de voiture voir pas du tout donc de très bonnes conditions pour rouler, regarder autour et ne penser à rien et tout en même temps. Et puis rouler le long de lacs sur un île elle-même au entourée d'eau d'un autre lac, le lac Huron, c'est pas mal.

85km au final, retour au motel et l'idée d'aller faire tour où j'ai vu hier les signes "home baking" une fois ma tenue de cycliste ninja enlevée. Voiture donc, direction le sud et proche du hameau un barrage de police, des rubans jaunes, des petits drapeaux au sol, il me semble quelqu'un prenant des photos de la scène de crime ou d'accident, un croisement de route entourée de champs avec une vielle maison un peu délabrée mais pas trop, ca paraissait beaucoup plus calme hier. L'agent de police qui barre la route m'indique le détour à prendre, ambiance Hot Fuzz.

Le détour est minime, je retrouve la maison en question et me gare, un client sort et me salue, je rentre dans l'atelier-magasin. Un comptoir, des pains et des confitures maisons devant moi. Le propriétaire cuisinier arrive, il sort tout droit d'un livre de Tolkien, long cheveux et barbe bouclée avec des petites lunettes rondes, une salopette de fermier, pas un hobbit mais pas loin, me demande si je vais camper, non lui répond dis-je, achète un délicieux - ca ne je ne le sais pas encore - loaf bread avec un pot de confiture de cerise et repars.

De retour vers Providence Bay je m'arrête à et non chez Michael's Bay. S'approcher de l'eau est possible mais pas très intéressant finalement, de plus ca vente. Rentré à Providence Bay ce sera lecture tranquille et chili du restaurant.

03/10/2020

Road Trip Vers l'Ouest - Sur l'Île - J6

Exploration à Vélo

Normalement je pars de cette île dans 3 jours en ferry de South Baymouth. C'est donc la direction que je prends ce matin en vélo. D'abord un petit tour autour du motel pour voir si je mets l'équipement total de ninja, la réponse est oui, beau temps mais frais, de plus mes sur-chaussures en néoprène sont super confortable et gardent mes petits pieds au chaud et au sec.  

Trois kilomètres au bord de l'eau, je quitte Providence Bay pour la Government Road et c'est parti pour un enchainement de lignes droites relativement plates avec un bon revêtement. Des forêts à traverser, quelques fermes et maisons isolées mais c'est habité, parfois des voitures passent et souvent j'ai le droit à un un bonjour de la tête ou de la main. C'est calme ce vendredi matin.

Quasiment impossible de se perdre et je finis par arriver à South Baymouth, un peu plus de 40km au compteur qu'il faudra re-faire en sens inverse. Joli petit village, son restaurant spécialité de poisson fumé à l'entrée, la station service un peu vintage, le petit musée, les boutiques de souvenirs autochtones et l'embarcadère pour le ferry, vide, mais on est entre le départ et l'arrivée d'un bateau. Je demande quand même quelques renseignements, note un numéro de téléphone pour faire ma réservation et repars. Il fait beau mais pas super chaud donc autant rester en mouvement.

Toujours intéressant de refaire un chemin dans le sens inverse, je re-note visuellement les quelques maisons avec "home baking" écrit sur leur mur ou clôture. Entre deux forêts, m'arrêtant pour regarder le champs je vois une biche de bonne taille, elle me voit, je la vois, on attend et elle se retourne et saute rapidement dans la forêt, je continue mon chemin.

Retour á mon motel en longeant le lac pour les quelques 3 derniers kilomètres puis pause lecture sur mon canapé avec Dracula.

Exploration en voiture
En fin d'après-midi je fais un petit tour au village d'á côté et son supermarché. C'est donc là que le gens sont cachés. Je dois être la seule personne en bonne santé dans les rayons du magasin.

Retour à Providence Bay, commander des pirogies, marcher vers la plage pour voir le coucher du soleil, repérer la partie de l'île à explorer en vélo demain.

02/10/2020

Road Trip vers l'Ouest - Sur La Route - J5

Plein sud

Aujourd'hui c'est sur la route que ca se passe, ce matin au bord d'un lac et ce soir aussi mais en plus sur une île.

Temps pluvieux donc pas de regret à être au sec dans ma voiture, avant de quitter Hailebury j'ai l'envie de passer dans une librairie, un petit tour sur google plus tard je repère une librairie d'occasion à Grand Sudbury, un point de plus sur ma roadmap.

Plein sud donc sur la 11, je passe par North Bay espérant une route au bord l'eau une fois la route bifurquant vers Sudbury mais non, aussi il pleut. A une quarantaine de km de la dite librairie je vois un panneau publicitaire seul entre deux arbres l'indiquant Bay Used Books.

Sudbury donc, petite ville minière également, ici c'est le nickel. Je me trompe une fois de chemin dans ce nouvel environnement urbain mais repère la librairie et gare ma voiture sous le signe géant peint sur son mur de briques. Dedans c'est vraiment rempli de livre d'occasion partout, un peu comme dans le bureau de Gaston Lagaffe, rapidement les propriétaires m'aident dans mes recherches. Chouette endroit tenu par un couple anglophone et francophone. J'ai ma liste de classique, je trouverai Dracula et y ajouterai deux ou trois policiers dont l'action se passe en Ontario pas loin et ce suivant les conseils des propriétaires.

Plein ouest

Moins de 200km à faire et j'atteindrai le point le plus à l'Ouest de mon périple. A Espanola c'est la route 6 que je prendrai. Ca tourne, plus de rocher et d'eau autour de la route puis un pont à une voie. J'y suis, l'île Manitoulin, 800km plein ouest de Montréal. Mais c'est pas fini, je dois encore traverser l'île pour arriver à ma destination finale.

Au moins trois réserves sur cette île que la route traverse parfois et aujourd'hui je traverserai celle de M'Chigeeng où je vois pour la première fois une école pour la population des Premières Nations ainsi qu'une maison des chefs.

Robinson

Enfin Providence Bay et mon Huron Sands Motel. Il fait encore jour et je file courir au bord l'eau, à l'horizon de l'eau, l'eau du lac Huron et le soleil qui commence à se coucher. C'est paisible, la saison touristique est finie et c'est encore plus paisible. Une fois dans ma chambre je la ferai découvrir en direct à mes parents en vidéo-chat, progrès quand tu nous tiens. Le motel a aussi un restaurant en take-out, la cuistot en chef doit être géorgienne car la moitié des plats le sont, ce sera donc un "plov" pour dîner, sorte de ragout d'Europe de l'Est et c'est pas pire. 

Je m'endors rapidement et me réveille dans la nuit au milieu d'un rêve entendant des bruits sous le toit ou sous le plancher, sans doute l'effet de la lampe en forme de têtes de chevaux avec abat-jour comme dernière vision avant de sombrer... Les sons de grattement étaient plus réel et pas uniquement dans mon rêve, j'allume la lumière, bois un verre d'eau, les grattements s'arrête et me rendors.


30/09/2020

Road Trip vers l'Ouest - La mine - J4

Ce matin je descends à la mine, la ville où je suis ne s'appelle pas Val d'Or pour rien. Billet réservé hier soir je me rapproche du site de la Cité de l'Or situé à 200m de mon auberge. Auberge qui autrefois hébergeais les travailleurs de la mine célibataire, voyage immersif.

Sur la parking quelques voitures et quelques hommes seuls aussi mais eux ne venaient pas pour visiter. Cette mine d'Or est fermée depuis plus de 20ans mais des formations sont encore données apparement.

Je suis donc seul à faire le grand tour, 4h avec mon guide, des bâtiments où les mineurs se préparaient à descendre puis la descente, être sous terre avec chacun sa lampe frontale pour lumière, l'occasion de vérifier une fois en sous sol que la pénombre existe pour de vrai et finir avec la salle des machines qui contrôlait l'ascenseur qui déposait les mineurs au fond du trou.

Nous descendrons en petite voiture dans la mine, puis marcherons dans les couloirs. C'est sombre, calme et sûrement à l'opposé du temps de la mine en opération. Visite super intéressante, plein d'information sur cette industrie mais surtout la région, son développement et donc son histoire locale. Je rajouterai ce tour aux précédentes visites industrielles que j'ai faites depuis tout petit, mine de sel en Autriche, usine de production d'eau lourde en Norvège, distillerie à l'île de la Réunion, moulins à Pantin en bordure de Paris...

En remontant á la surface il pleut, retourne dans ma voiture et continue mon périple, ce soir je vise un endroit entre Val d'Or et l'île Manitoulin où je me rends. Je repasse par Malartic et sa mine à ciel ouvert mais ne bifurque pas vers le Nord comme hier, je reste sur la 117. C'est une fois à Rouyn-Noranda que je plonge plein sud en prenant la 391 direction Angliers.

Pas grand monde sur la route et encore moins quand vous quittez l'axe est-ouest principal. Je m'arrête quelques minutes à Angliers, impression de village un peu fantôme avec ses multiples barrages et usines électriques entourées de clôture. Un bon spot pour une série tv, les habitants délaissés d'un côté et l'usine ultramoderne et stérile de l'autre et la non communication entre les deux, il y a sûrement un monstre en construction dans le sous-sols du barrage.

Je tente de suivre une piste de vélo en voiture qui alterne la rivière et les barrages, mais le chemin est bloqué pour les voitures à un moment, rebroussant chemin je vois passer sur le bord de la route une orignal femelle et son petit, cet animal est énorme et je ne suis pas assez rapide pour dégainer mon appareil photo.

Je continue, la nature est jolie, des fermes ici et là pour ne pas changer et le relief qui s'adoucie un peu, par la moins de petits lacs mais un grand, le lac Timiskaming. J'arrive du côté Québec, contourne par le nord en passant par Notre-Dame du Nord, entre en Ontario, continue à longer vers le sud et m'arrête à Hailebury. Si le paysage est relativement semblable le long de la bordure Ontario et Québec dans cette partie du Canada les villages changent un peu, on passe la configuration une grosse église au Québec à plusieurs petites de confessions différentes en Ontario.

Mon hotel est très cool, je dine dans un restaurant de l'autre côté de la rue un délicieux risotto au lapin et rentre rapidement sous la pluie. J'abandonne mes projets de course á pieds du jour, je n'aime pas courir sous l'eau froide.



Road Trip vers l'Ouest - Parc d'Aiguebelle - J3

Lever tôt je pars en chasse de café dans une ville déserte ou presque. Ambiance très western en remontant la 3ème Avenue jusqu'au Chemin Sullivan. Western car dans cette 3ème Avenue les voitures se garent en diagonale rajoutant un effect cheval inconscient. Je trouve un bon café et quitte la ville direction le sepaq d'Aiguebelle à une centaine de kilomètre plus á l'ouest.

Presque à mi chemin je m'arrête à Malartic pour escalader les marches qui mènent au belvédère surplombant la mine à ciel ouvert. En arrivant dans cette petite ville la route longe un mur géant qui coupe l'horizon comme dans Games of Thrones. Une fois sorti de ma voiture je réalise l'intensité du vent, observe quelques instants les énormes camions qui remontent et descendent dans la mine, tout ca accompagné de sifflement de cheminée créés par les courants d'air. Hypnotique.

Arrivé au sepaq d'Aiguebelle je trouve un parking vide quasiment et l'accueil fermé, les sentiers eux ne le sont pas. C'est plus un parc pour aller faire du canot que marcher, mais je pars marcher quand même vers le sentier des Escarpements. Rapidement le chemin mène à une rivière que l'on remonte pour atteindre un lac tout en longueur avec la roche qui s'élève autour, tout en longueur, en gros un fjord dans la forêt et au milieu au loin une passerelle pour le traverser. Les conifères alternent avec la famille des bétulacées qui eux sont complètement jaunes ou presque. Très calme tout autour de moi je peux voir apparaître quelques marcheurs au loin. 

Au niveau de la passerelle de type "Indiana Jones" j'hésite à faire le grand tour, donc continue un peu la marche sans traverser, au loin le bout du lac est tout petit, ce n'est qu'une fois bien seul et entouré de poules d'eau ou plus précisément de gallinules de la famille des rallidés, pas sûr mais j'aime bien le nom, que je rebrousse chemin.

De l'autre côté de la passerelle le terrain est beaucoup plus rocailleux et offre des coupes géologiques intéressantes á voir. Puis au détour d'un panneau renseignant sur la flore et la faune il est indiqué que des ours pourraient être présent, ne me souvenant pas avoir lu le mémo à ce sujet à l'accueil j'accélère et rejoint ma voiture sous quelques gouttes de pluie.

Pour rentrer vers Val d'Or je passe par la sortie nord du parc, Taschereau, Trécesson, Amos, Saint-Marc-de-Figuery et me revoilà à mon auberge. De l'espace à l'infini de chaque côté de la route et au moins un magasin de bricolage par ville ou village croisé.

Le soir je dine à la micro brasserie locale. Bon mais pas fou fou non plus.