22/03/2014

La traversée de Berlin by night, épisode 2034

18:14 commencer un weekend par un vernissage et les portes ouvertes des studios Glogauair, mais d'abord traverser Berlin de Charlottenburg au croisement de Kreuzberg-Neuköln-Treptow en passant par Tiergarten et Kottbusser Tor toujours aussi bordélique malgré les travaux de la voirie terminée.

Prendre des photos d'un matelas et autres cordes suspendues dans une cage d'escalier sous une pluie de plumes blanches, plus d'image ici site-specific-ideas de l'artiste et de ses précédentes installations.

Qui dit vernissage dit drink, donc bière et la découverte d'une binouze presque à mon nom, ma famille serait fière ou pas. Bière au nom St-Erhard du nom du bled en Germanie. Bonne bière.

20:31 premier burger de saison en extérieur au Heaven Burger, il fait froid - on est assis dehors - mais le burger est bon. La suite ne fera pas au Room 77 car déjà plein. Non à la place nous irons au Fabelhaft qui malgré la fumée est toujours un très bon bar.

00:33 il est temps de rentrer et la dernière traversée de Berlin peut débuter. Repasser par Kotti toujours aussi bordélique, dépasser Oranienstrasse et c'est le calme. Plus personne, pas un chat, j'arrive tranquillement sur la Fischerinsel suivi d'un virage serré à droite par la Schloßplatz et on continue vers Alex.

Le long de la mairie, personne. Puis le bar la Cancun qui crache du rinana dès que les portes s'ouvrent. Dehors quelques fumeurs et un groupe qui rentre, les filles en minijupes qui galèrent avec leurs talons et les hommes en jean chemises à manches courtes, tous identiques, on voit presque l'étiquette encore attachée au vêtement de chacun.

Puis Alexanderplatz, pour une rare fois déserte de marché et autre stands de saucisses, juste quelques bourrés. Pas le temps de checker sur FS je ne fais que passer.

Enfin la "montée" vers Prenzlauerberg avec un petit slalom au début de la Schönhauser Allé entre les piétons. Re le calme. Tous les 500m la même scène, des gens allant vers un bar ou club, un ou une rebelle fumant sa clope seul en t-shirt malgré la douceur de la nuit. Sauf que cette fois je n'ai pas eu ma séquence gothique, la guigne.

1:31 je me rapproche, passe sous la ligne U2 devenue aérienne et bifurque vers Mauerpark. Vélo attaché, gants enlevés, dents brossés, la couette.

2 commentaires:

Tata Nat a dit…

Pas de goth au Last Cathedrale...bizarre ça? :)

Jeremie Gerhardt a dit…

c'est ce que je me suis dis, mais où sont ils? Et puis voir ces goths c'est peu comme voir des animaux sauvages quand tu traverses la campagne la nuit en rentrant chez tes grands parents. Donc quand ils sont pas là tu t'inquiètes.