24/06/2014

Entrainement

Mon programme de marche se précise, j'ai en poche le livre des GR de La Réunion et il ne me reste plus qu'à m'organiser et me chauffer un peu les jambes pour me remettre aux dénivelés.

Avant de partir dans la nature sauvage je monte au dessus de St-Denis vers Roche Ecrite, gare ma voiture après le Brûlé et pars courir dans la forêt. C'est aussi nuageux que la dernière fois mais la forêt toujours aussi intéressante. Je trouve une autre cascade, à sec elle aussi. Un truc de saison probablement.

La nuit tombée et confortablement installé chez mes hôtes - c'est à dire avec au minimum un chat sur les genoux et il y a l'embarras du chat oh dit donc elle est drôle celle la - je prends rendez-vous avec un ami des amis pour aller marcher demain. Ce sera le Grand Bénare, à la frontale, donc départ tôt.

Un épidose de True Detective et au lit. Il est 22h passé et je me lève à 2h56.

23/06/2014

Chute d'eau et phare

Petite déception pour la cascade Niagara, elle n'est réduite qu'à un petit filet d'eau, certes d'une trentaine de mètre, mais filet quand même. Mais chemin presque caché pour y accéder, les cannes à sucre sont tellement grande qu'elles recouvraient quasiment la route la transformant en mini-tunnel.

La vanilleraie ce sera pour une autre fois, mais le phare, le premie phare de la Réunion c'était pour aujourd'hui. La traversée de Sainte-Suzanne pour y accéder et même dépaysement que lors de ma traversée de Saint-Benoit d'y il a trois ans. Vous quittez la capitale et à une échelle différente du Cap-Vert - je n'ai encore vu personne griller un cochon sur le sol en pleine rue - le vrai rythme local reprend sa place.

22/06/2014

Marche à l'ombre

A mon arrivée quelques jours plus tôt il était question de marche à la frontale pour ce dimanche matin. La soirée d'hier en a décidé autrement et la randonnée s'est transformée en road trip dominical vers l'ouest.

Tous en voiture et direction un sympathique restaurant proche de l'eau. Ambiance famille et locale mais surtout thon mi-cuit à volonté.

Le bide bien rempli nous nous replions sur la plage à quelques mètres, mais restons sous les arbres à la recherche de zones ombragées. Pas même un doigt dans le lagon, le vent souffle trop et les vagues font presque le saut au dessus de la barrière de corail.

Plus tard je me replonge dans les cartes pour préparer mes futures expéditions: grand Bénare, chemin des anglais, chemin des scouts, piton des Neiges, Cilaos... il va falloir faire des choix.

21/06/2014

Fête de la musique à Saint-Denis de la Réunion

Un samedi sur terre, de surcroit un 21 juin dans un pays civilisé, il y a de grande chance pour que la fête de la musique batte son plein et que vos oreilles souffrent. Cette fois ci c'est à Saint-Denis que ca se passe et rien de déroge à la règle habituelle: fête de la musique = fête du bruit. Des scènes un peu partout, des ingé sons dépassés, du larsen, des mélanges de son improbable, des courts moments de gloire pour certain et une température australe hivernale très supportables.

Mais avant tout ca il y a eu un passage au Jardin D'Etat et ses aires de jeux, un petit poisson grillé à l'abris des quelques gouttes suivi d'une petite session sport.

On reprend les bases réunionnaise doucement mais sûrement.

20/06/2014

Des chats partout

De retour à la Réunion après trois ans. Voyage sans histoire. Des embouteillages comme à Paris la veille pour quitter l'aéroport. Rejoindre la Montagne, dire bonjour aux chats, manger un premier rougaille boudin noir et s'écrouler pour une petite sieste.

Au réveil ma famille d'accueil est au complet. Toujours un plaisir de revoir les amis.

Comme au Cap Vert la nuit tombe d'un seul coup, il fait jour et bammmm il fait nuit.