09/04/2014

Evening at the British Embassy

18:01 leaving work, aiming for the British embassy near Pariser Platz for the Max Planck Forum and a talk entitled "ALL A QUESTION OF AGE? HOW THE BRAIN AND BEHAVIOURS DEVELOP OVER TIME".

On the way taking a panorama picture in Tiergarten and arriving way to early at destination. At Brandenburg Tor the groups of tourists are well in place catching the last ray of light on the door. For tourists it is mostly group of teenagers in school trip abroad for the first time wandering like zombies. I will come back another time to shoot a spherical panorama of the place.

18:33 I'm exploring the Galeries Lafayette level -1 and searching for the French bookshop. First time in six years in Berlin. I enter the bookshop, the owner welcomed me in French, the walls are filled with "livre de poche", I'm in France. Where is the letter B? Ok still between A and C, found my Bukowsky and two books I haven't read yet.

19:01 still to early and a tiny bit hungry I'm giving a chance to a curry wurst place called Biers under S-Friedrichstraße. It was a mistake but now a souvenir engraved in my memory as the worst curry wurst ever: fatty, not cooked and shitty fries, the place should be closed, the owners put in jail or recycled in plastic bottle.

19:33 I enter the embassy, passed the words set in stone informing us about the former visit of the Queen some years ago, find a place to sit in the round conference room.  The talk starts and the walls around us are sliding to close the space, safe in the British shelter.

A complete different crowd as my last conference in Leipzig last week, more evenly distributed between women and men.

21:11 the talk ends, walls slides again and drinks are served. A sip of red wine and I stop. Evening was definitively not under the sign of good food and good drink but I managed to feed my brain with quality words.

03/04/2014

Vous reprendrez bien un peu de font?

Second time in Leipzig after last December. I continue my exploration of the Augustus Platz. Last time it was the opera this time it's the University. Last time it was for Wagner, this time it is for the Libre Graphic Meeting.

Yesterday was about color management stuffs, hacking camera, controlling your tone separation, playing with images and fighting with color profiles. Today, at least this morning, it is about fonts. Fonts united from all over the world, by that I mean not only Latin font. Everything for creating, using, studying font and typography. Very cool stuffs indeed.

22/03/2014

La traversée de Berlin by night, épisode 2034

18:14 commencer un weekend par un vernissage et les portes ouvertes des studios Glogauair, mais d'abord traverser Berlin de Charlottenburg au croisement de Kreuzberg-Neuköln-Treptow en passant par Tiergarten et Kottbusser Tor toujours aussi bordélique malgré les travaux de la voirie terminée.

Prendre des photos d'un matelas et autres cordes suspendues dans une cage d'escalier sous une pluie de plumes blanches, plus d'image ici site-specific-ideas de l'artiste et de ses précédentes installations.

Qui dit vernissage dit drink, donc bière et la découverte d'une binouze presque à mon nom, ma famille serait fière ou pas. Bière au nom St-Erhard du nom du bled en Germanie. Bonne bière.

20:31 premier burger de saison en extérieur au Heaven Burger, il fait froid - on est assis dehors - mais le burger est bon. La suite ne fera pas au Room 77 car déjà plein. Non à la place nous irons au Fabelhaft qui malgré la fumée est toujours un très bon bar.

00:33 il est temps de rentrer et la dernière traversée de Berlin peut débuter. Repasser par Kotti toujours aussi bordélique, dépasser Oranienstrasse et c'est le calme. Plus personne, pas un chat, j'arrive tranquillement sur la Fischerinsel suivi d'un virage serré à droite par la Schloßplatz et on continue vers Alex.

Le long de la mairie, personne. Puis le bar la Cancun qui crache du rinana dès que les portes s'ouvrent. Dehors quelques fumeurs et un groupe qui rentre, les filles en minijupes qui galèrent avec leurs talons et les hommes en jean chemises à manches courtes, tous identiques, on voit presque l'étiquette encore attachée au vêtement de chacun.

Puis Alexanderplatz, pour une rare fois déserte de marché et autre stands de saucisses, juste quelques bourrés. Pas le temps de checker sur FS je ne fais que passer.

Enfin la "montée" vers Prenzlauerberg avec un petit slalom au début de la Schönhauser Allé entre les piétons. Re le calme. Tous les 500m la même scène, des gens allant vers un bar ou club, un ou une rebelle fumant sa clope seul en t-shirt malgré la douceur de la nuit. Sauf que cette fois je n'ai pas eu ma séquence gothique, la guigne.

1:31 je me rapproche, passe sous la ligne U2 devenue aérienne et bifurque vers Mauerpark. Vélo attaché, gants enlevés, dents brossés, la couette.

08/03/2014

Looking for the buds

Cycling into sunny Berlin this Saturday late afternoon. Going to the a piano concert close by Rathaus Steglitz, but before be sure to get lost in Tiergarten. 


Piano concert, four hands, twin sisters, Asian origin from the US, which we met by Japanese connection from their time in Rostock. German and music are both international languages.

After concert with the musicians and friends in a so called Mexican restaurant in Steglitz. We felt being far far far far away from Berlin, and this jsut 12km from Mitte.


10/02/2014

Retour sur Praia et Villa Citad

Petit déjeuner chez le Suisse de Tarrafal, sur la terrasse, face à la mer et devant la ville qui s'étend. Au loin des surfers dans l'eau et plus près une vache qui vire vers le buffle sauvage avec des oiseaux blancs autour. Encore deux ans et la vue ne sera plus intéressante, déjà que la longue plage de sable fin annoncée par le Petit Futé n'est plus,... Petit Futé Cap-Vert qui a été assez régulier dans la description d'info non vérifiées et souvent folkloriques au sens figuré bien sûr. Mais, car il y a un mais, premier petit déjeuner avec deux sortes de fromage, c'est la fête!

Nos chemins se séparent aussi aujourd'hui, d'un côté des galériens marcheurs et de l'autre d'autres galériens mais moins marcheurs. Retour sur la place centrale. Trouver un aluguère et tourner avec lui une petite heure dans la ville à la recherche de passagers pour Praia. On est dimanche et tout le pays est à la messe ou dort, pas un chat dans les rues.

Début d'après-midi à la capitale, changer d'aluguère pour Villa Citad à 30min du centre de Praia. La vieille ville donc, son monument aux esclaves, sa première, la première route d'Afrique sub-saharienne. On a encore l'impression que les gens viennent d'arriver sur cette île.

Un poisson grillé en terrasse et nous retournons en ville. Notre plan "passons la soirée dans un restaurant concert avant de prendre l'avion" tombe à l'eau... Mais on assiste quand même à une répétition de la fanfare militaire sur le kiosque d'une place du Plateau. Une fois le soleil couché ce sera restaurant sur la plage, puis aéroport.

Bon, l'ambiance à l'aéroport est relativement bordélique et c'est avec 2-3h de retard que nous partirons. Mais avec une personne au contrôle des passeports, quatre avions au départ dont un avec un retard de déjà 24h ca ne pouvait pas être serein.

Il est donc 3h du matin, On embarque, un passagers perd son billets sur le tarmac et un steward doit courir dans la pénombre pour le récupérer, on partira donc jamais... La correspondance pour Berlin à Lisbonne est déjà ratée. Mais nous réussirons à rentrer à Berlin le jour même, enfin le soir même du jour prévu. Compris?

Un beau voyage, il faudra y retourner, on a pas encore vu toutes les îles.