15/10/2017

Nouveau système planétaire

in broken English below

Découvert d'un nouveau système planétaire 

Créer des petites planètes n'est pas une chose très difficile, les classer est une autre paire de manches. Lors de ces dernières semaines j'ai passé quelques temps sélectionner, comparer, organiser les différentes planètes que j'avais devant moi.

Le résultat c'est cette sélection, une sorte de journal en images représentant presqu'un an de temps depuis ma dernière exposition à Berlin (Allemagne). On y trouve plusieurs continents, villes, fuseaux horaires, moments, allant de la France au Etats-Unis, l'Allemagne et l'Italie.

Et ce nouveau système planétaire a pour petit nom Little Planets 3 par ce que Little Planets 2 et Little Planets 1 étaient pris. Esprit cartésien quand tu nous tiens...

A post shared by jeremie Gerhardt (@mrbonsoir) on


now in Google translate English

Discovery of a new planetary system

The making of little planet isn't so complicated, the sorting of them is another story. During the last few weeks I spent my time selecting, arranging, comparing the little planets I had in front of me.

The result of this selection, a kind of photo journal representing one year of time since my last exhibition in Berlin (Germany). You will find many continents, cities, time zones, moments, spanning location from France, USA, Germany and Italy.

And this new planetary system has for little name Little Planets 3 because Little Planets 1 and Little Planets 2 was already taken. Cartesian minds one day...

27/08/2017

Paye ta madeleine

Etre loin une nouvelle fois.

Pas complètement un nouvel endroit mais une autre configuration.

Du temps pour réfléchir ou laisser les pensées arrivées, méditation 2.0 ou 101.

Deux madeleines dans mon appartement cet été.

La première un weekend début août. Il fait chaud, pas de bruit, courant d'air dans les arbres, télescopage spatio temporel. Début d'après-midi, trop chaud pour aller courir dehors, sensation d'être tout petit, la nature contrôle le rythme de la journée, toucher le temps qui passe, retour en Beauce chez les grands parents lors des vacances scolaires à attendre entre une sortie à la piscine, un tour un en vélo, le gouter, le frère qui se réveille pour jouer au foot, la venue des parents le weekend, attendre, insouciance.

La seconde toujours le weekend, jour des lessives, pliage de drap un peu galère à faire tout seul et re-télescopage direct dans le même jardin d'Aschères le Marché et ma grand-mère qui me demande de l'aide pour plier les draps propres, des mots, une voix toujours là, les voyages dans le temps existent, rêve de jour.

Etre loin, par choix, ses livres et images autour de soi, m'aident probablement à faire ses sauts dans le temps, vivre le temps présent et continuer à explorer, à vivre simplement.


18/08/2017

Traversée de nuit

below in broken English

Fin de journée ou début de soirée vendredi à Montréal.

Quitter son bureau, prendre son vélo en bas d'une tour, à côté un groupe de woo girls se prépare à un enterrement de vie de jeune fille. Je file vers Ontario Est, hifi shopping, puis plus loin plus à l'est encore pour bière shopping, puis vers le nord vers Rosemont pour diner chez des amis m'aillant invité à les rejoindre.

Presque dix heures du soir, belle soirée, je pars sur mon vélo, nouveau trajet de nuit, environ 9km à faire.

Descendre vers le sud, tourner vers le park Laurier. Arriver sur la rue et la station Mont-Royal et le monde. Rebifurquer parallèle à St-Laurent et rouler dans des rues vides. Arriver dans le centre ville près de mon bureau. Au feu j'attends, sur ma droite en terrasse du Benelux sur Sherbrook un client vomit déjà tout ce qu'il peut, tout va bien. Plus loin voir une grande blonde robe  jupe courte noire et top échancré gris blanc marcher comme une échasse grace à ses chaussures louboutinesque en plastique transparent. Jolies mais pas pratique, la grande blonde s'écroule avec son téléphone, se relève, elle sourit, tout va bien.

Je continue ma descente, rattrape Notre-Dame avec son revêtement fraichement refait. Passe les bars restaurants tendances crachant la même musique ou bruit avec les mêmes gens paradant devant. La un starburck avec trois clients, la un restaurant quasiment vide avec un groupe de jeune entrepreneur en costume pour ce qui ressemble à un autre enterrement de vie de garçon. La boucle est bouclée.

Je continue, slalome dans Notre-Dame, entre dans St-Henri, regarde ce qui se passe au Magdalena et arrive chez moi tranquillement juste avant la pluie. Ca me change de ce matin.

Flashback, je pars de chez moi en vélo, il pleuviote, m'engage dans la rue de Courcelle direction Wesmount pour rattraper le boulevard Maisonneuve, le passage à niveau se baisse, la pluie redouble et le train arrive. Le train est interminable et la pluie re-redouble. Malgré ma tenue Harry Tuttle-esque je suis en train de prendre ma seconde douche de la journée et n'ai pas fait encore 800m. Ca commence bien... Mais qui dit pluie dit aussi voie de vélo pour moi presque.

home made translation to English

Late afternoon and beginning of Friday evening in Montreal.

Leave your office, take your bike locked at the bottom of a tower, on your side a group of woo girl getting ready to a bachelorette party. I'm escaping toward Ontario East for hifi shopping, then further East for beer shopping and turning North toward Rosemont to join friends at their place after they invited me for diner.

It's almost 10pm, nice evening, I'm jumping again on my bike, new bike path by night and about 9km to do.

Same way but reward. Going down South, turning at Laurier Park West on Mont-Royal subway station, road and the crowd. Continuing in empty street parallel to St-Laurent. Almost downtown Montreal near my office. I'm waiting at the traffic light, on my right at the Benelux terrace a dude is throwing up while his friends are drinking, everything will be alright. Light turns green, time to move. Three block away i'm waiting again at the red light, crossing the road a tall blond, long legs, short black skirt, white beige low cut tightrope walking with transparent plasticky louboutin style shoes. Lovely but not practical, she falls down while talking on her phone. She stands up, still talking, smiling to the people around and keep walling, everything will be alright.

I keep going down, turn right on Notre-Dame and its fresh new pavement. Pass the trendy bars crashing the same shitty music with the same people talking on each front. Then an almost empty starburck with three customers, then an empty restaurant with a group of young adults in suits who seems to celebrate a bachelor party. The circle is complete.

Further West on Notre-Dame, deeper into St-Henri, check the crowd at Magdalena and finally reach my place before the rain. A change with this morning.

Flashback early this morning, I'm leaving for work, only a light rain outside. Enter the street de Courcelle, at the rail way crossing a train is coming.  The train is looooooong, the more I wait the more it's raining and despite my Harry Tuttle clothes I'm wearing I'm getting wet again... But rainy day means also nobody on the bike path.

05/08/2017

Tour de Montreal, stage 1

Below in approximative English

Finalement il est arrivé, en pièce détaché, mais il est arrivé, mon vélo rouge. Déposé au Plateau Vélo Garage la semaine dernière après qu'un ami m'ait conseillé cette adresse il est maintenant flambant quasi neuf, prêt à arpenter Montréal.

Donc, samedi après-midi, mission du jour ou étape du jour,  aller dans le quartier italien trouver des pâtes aux encres de sèche, passer par la galerie station 16 gallery histoire de voir ce qui s'y passe, se perdre, prendre des photos, continuer jusqu'au parc Jarry, voir des indiens et pakistanais jouer au cricket, revenir en sens inverse, acheter des bagels frais chez bagel St-Viateur, traverser le centre ville, rattraper le canal et continuer jusqu'à mon point de départ St-Henri, elle était longue cette phrase.

A post shared by jeremie Gerhardt (@mrbonsoir) on

Une bonne journée sportive qui avait commencé par l'ascension du bois Summit au dessus de Westmount. Au final j'ai presque fait le tour du Mont-Royal. Un challenge à retenter bientôt.

In broken English

Finally he is arrived, in pieces but arrived, my beloved red bike. Deliver at the Plateau Vélo Garage last week after a friend advised me this address he is now almost shinning new, ready to stride across Montreal.


So, Saturday afternoon, mission or stage of the day, go to the Italian district to find squid ink pasta, visit the station 16 gallery to see what's going on there, get lost, take pictures, reach the park Jarry to witness Indians and Pakistanis cricket players playing cricket, come back, buy fresh bagels at bagel St-Viateur, cross downtown, come back at the canal and continue until my starting point in St-Henri.

A good active day who started by climbing up to Summit wood above Westmount. I almost made a round around Mount-Royal. A challenge to take up soon!

29/07/2017

Sur les traces de l'exposition universelle de 67

in French English below

Une touriste de LA de passage depuis hier, ca fait plaisir. Après quelques heures d'adaptation nous partons en expédition dans la ville. Premier arrêt au centre de design de l'uqam pour une exposition en lien avec l'anniversaire de l'exposition universelle de 1967 et la construction habitat 67 visible du vieux port. En discutant un peu avec le personnel de l'exposition on nous recommande d'aller jeter un coup d'oeil aux quelques bâtiments construits à l'occasion et encore debout. L'impression qu'il y a vraiment un avant un après 67.

On sort du centre, direction le métro et la ligne jaune pour un arrêt et 10min de bus pour un deuxième île sur laquelle se trouve le circuit de formule 1 et le casino. Quelques signes avant coureurs dans le bus, on ne fait pas parti du bon groupe. Sur place c'est étrange, impression d'arrivée dans un mini-aéroport. On entre, la nuit tombe, pas de fenêtres, des gens à l'allure mi vieux mi retraités mal habillés à la limite de sans abris, des gens qui attendent qu'un truc se passe, assez glauque. Je dois laisser mon sac au vestiaires le temps d'atteindre la terrasse pour voir la lumière, le personnel prenant mon sac me lance un regard du genre "il est encore temps, moi c'est trop tard mais vous, vous pouvez vous sauvez". La terrasse nous ne la trouverons pas même après quatre escalators, impossible de sortir. Donc pas exactement comme à Las Vegas mais tout aussi déprimant et paranormal, le temps qui s'arrête, les gens qui attendent et espèrent.

A post shared by jeremie Gerhardt (@mrbonsoir) on


Nous retournons dans le bus, pause photo à la biosphère puis changement d'ambiance salutaire en allant vers l'Alexandraplatz, haut lieu à hipster et boisson houblonnée locale, de plus ce samedi c'est marché en plein air avec dj, très sympa et on oublie très vite l'expérience du monde parallèle dans le casino. Et quand même grand chelem des lignes de métro aujourd'hui, orange, jaune, verte et bleu, elles y sont toutes passées! Pour célébrer cela ce sera bolognaise et drink sur le balcon.

ready for approximative translated English?

A tourist from LA in town since yesterday, I'm very glad about it. After a few hours of adaptation because of time differences we leave our basecamp to explore the city. First stop at the uqam design center for an exhibition about world expo 67 and the construction of habitat 67 visible from the old port. While talking with an exhibition staff member she advises us to see some of the remaining buildings in Montreal from world expo 67 giving me the feeling there is an after a before 1967 for this city.

We leave the design center, take the yellow subway line for one stop, then a bus for 10min and we are in the island with a Formula 1 circuit and a casino. A few signs in the bus should have alarmed us, we don't belong to this group of people. Once arrived the impression to have reached a tiny airport. Once inside the darkness, no more natural light, people looking old and or unemployed in a waiting for something to happen status, shady. I have to leave my bag at the cloakroom because it's obviously too dangerous, before we start our walk toward the promised terrasse the employee taking my care of my bag give me a look meaning "you still have time, leave this place before it eats you, save yourself". We will never find the terrasse despite the four escalators, only an highway cafeteria, impossible to get some fresh air. So not exactly like Las Vegas, but relatively depressing and paranormal, impression of time stopping, of a space filled with people expecting something to happen.

A post shared by jeremie Gerhardt (@mrbonsoir) on


Back to the bus, one picture at the Montreal Biosphere and change of atmosphere arriving at Alexandraplatz, nest of hipsters and hops and this Saturday it's street market day with dj. Pretty nice here, we forget as fast the short visit earlier in the casino parallel world. Big slam while we go back home, indeed we took all subway lines today, orange, green, yellow and blue. To celebrate we have delicious bolognese and drink on the balcony.