27/08/2017

Paye ta madeleine

Etre loin une nouvelle fois.

Pas complètement un nouvel endroit mais une autre configuration.

Du temps pour réfléchir ou laisser les pensées arrivées, méditation 2.0 ou 101.

Deux madeleines dans mon appartement cet été.

La première un weekend début août. Il fait chaud, pas de bruit, courant d'air dans les arbres, télescopage spatio temporel. Début d'après-midi, trop chaud pour aller courir dehors, sensation d'être tout petit, la nature contrôle le rythme de la journée, toucher le temps qui passe, retour en Beauce chez les grands parents lors des vacances scolaires à attendre entre une sortie à la piscine, un tour un en vélo, le gouter, le frère qui se réveille pour jouer au foot, la venue des parents le weekend, attendre, insouciance.

La seconde toujours le weekend, jour des lessives, pliage de drap un peu galère à faire tout seul et re-télescopage direct dans le même jardin d'Aschères le Marché et ma grand-mère qui me demande de l'aide pour plier les draps propres, des mots, une voix toujours là, les voyages dans le temps existent, rêve de jour.

Etre loin, par choix, ses livres et images autour de soi, m'aident probablement à faire ses sauts dans le temps, vivre le temps présent et continuer à explorer, à vivre simplement.


Aucun commentaire: